Présentation des Installations
Pièce d'élevage

Aménagement de la zone de maintien des animaux.

Aménagement de l’élevage.

La règle numéro un est la sécurité et ce, même si nous élevons uniquement des espèces non venimeuses et sans danger pour l'homme. L'ensemble  des installations sont donc pensées pour garantir la sécurité et le bien être des animaux mais aussi la sécurité et la tranquillité de nos voisins.

 

Pièce d’élevage.

 La pièce d’élevage est séparée de l’habitation principale. En effet, afin d’éviter les zoonoses et les risques d’évasion des animaux, l’ensemble des terrariums est rassemblé dans une seule et unique pièce fermée à clef.

Dans cette pièce spécifique, les ouvertures présentant un risque vis-à-vis d’évasions potentielles ont été occultées. En outre, ce local reste systématiquement fermé afin d’éviter toute intrusion.

Il est interdit de boire, de fumer ou de manger dans cette pièce.

Cette pièce contient non seulement les terrariums mais également l’incubateur et tous les éléments, outils et équipements nécessaires à l’entretien et à la maintenance des animaux.

Elle est chauffée en permanence à une température de 20 – 22°C par l’intermédiaire d’un radiateur à bain d’huile qui permet de conserver une température minimale stable et d’éviter le dessèchement trop important de l’atmosphère que provoquerait un radiateur électrique soufflant.

Présentation des Installations
Terrariums & Installations

Terrarium arboricole tropical

Les terrariums

Les terrariums comportent une double ventilation en partie haute et en partie basse afin d’être correctement ventilés et d’éviter ainsi la stagnation d’air humide et la prolifération potentielle de champignons et de bactéries.

Ils possèdent une ouverture frontale en verre de 4 ou 5 mm d’épaisseur plus pratique pour les manipulations et moins stressante pour les animaux.

Ils sont réalisés soit en bois traité à la lasure, soit en verre soit en résine. Ces trois matériaux permettent un nettoyage facile et l’utilisation de désinfectants puissants.

Chaque terrarium possède une cale de fermeture des vitres coulissantes. Ce système permet deux choses : d’éviter que par un mouvement de frottement les animaux ne fassent coulisser les vitres et de forcer le manipulateur à vérifier la bonne fermeture des terrariums.

 Le chauffage

Le chauffage revêt une importance primordiale, sa finalité est de permettre aux serpents de réguler leur température interne.

Il faut créer dans le terrarium une zone chaude et une zone fraîche pour permettre aux animaux de migrer de l’une à l’autre afin d’élever ou d’abaisser leur température.

Ces chauffages par le sol sont réalisés à l’aide tapis chauffant dont les dimensions et les puissances sont adaptées au volume des terrariums. Ils sont installés soit à l’intérieur du volume mais sous le substrat, soit à l’extérieur. En cas de contact avec l’animal, même prolongé, ils ne provoquent pas de brûlure. Dans le cas d’espèces de plus grande taille, ce chauffage par le sol est couplé à une lampe céramique qui permet de réchauffer l’air ambiant. Dans ce cas, les lampes sont protégées afin d’éviter que l’animal puisse la toucher.

 L’éclairage

L’éclairage permet de reconstituer les cycles naturels en faisant bénéficier les serpents d’une source de lumière recréant le cycle jour / nuit.

La taille et la puissance des tubes sont sélectionnées afin de diffuser une lumière plus ou moins intense en fonction des milieux de vie des animaux.

Ainsi, les espèces désertiques et diurnes préfèrent une lumière vive alors que les espèces discrètes vivant au sol dans des forêts humides préfèrent une lumière plus tamisée.

La durée de l’éclairage est variable en fonction de la période de l’année et reconstitue les variations saisonnières.

 Les caches

Toutes les espèces de serpents sont timides. Les animaux passent une grande partie de leur existence cachée au regard des prédateurs. Il faut donc leur fournir des abris et refuges dans les terrariums. Ces caches doivent être suffisamment grandes, stables, imputrescibles et faciles à nettoyer. Afin de permettre aux serpents de continuer de réaliser la thermorégulation de leur organisme tout en prenant en compte leur timidité, des caches doivent être disposées en zone fraîche et en zone chaude. Ces caches sont en fibre de noix de coco, en liège ou en résine.

 Le substrat

Le substrat est le matériau destiné à garnir le sol des terrariums. Il doit permettre une hygiène parfaite, être facile à changer et sans danger pour les animaux. Plusieurs types de substrats sont utilisés.

Dans les terrariums en verre et en bois, une plaque de lino est posée sur le fond du terrarium est le substrat est placé par-dessus. Dans les terrariums en résine le substrat est installé directement.

Nous utilisons des copeaux de hêtres très fin (la même consistance que du sable) pour les fouisseurs désertiques, de petits copeaux (2mm x 2mm) pour les colubridés et de gros copeaux (10-20mm x 0.5mm) pour les pythons et boas. Les animaux nécessitant une humidité très forte sont placés sur chips de coco ou sur sphaigne.

Le papier absorbant industriel est utilisé uniquement pour les terrariums de quarantaine ou pour les animaux malades.

 Le décor

Le décor n’apporte rien aux serpents et n’a qu’un but visuel pour les observateurs. De ce fait, il est uniquement composé de liège, de pieds de vignes traités, de mousse sèche désinfectée, de plantes et fleurs artificielles afin d’éviter la prolifération de microorganismes ou de parasites (helminthes, acariens).

 Les accessoires, thermomètres, hygromètres, fontaines et nébulisateurs

Toute une série d’éléments divers permettent de maintenir ou de vérifier les conditions ambiantes.

Ainsi, les fontaines et les nébulisateurs ne sont installés que dans les terrariums humides de grande taille. Ils permettent de maintenir le degré d’humidité à un niveau en adéquation avec les besoins des animaux.

Chaque terrarium est équipé d’un thermo hygromètre fixe qui permet de suivre les variations de ces paramètres. En plus, plusieurs thermo hygromètres portables (thermomètres laser), pouvant se positionner sur différentes zones (froides, chaudes, dans le haut du terrarium, au ras du sol, …) permettent d’étudier les fluctuations internes dans chaque terrarium à différents moments de la journée ou de l’année.

L’installation des nouveaux nés

Les animaux nouveaux nés seront installés dans des boîtes plastiques individuelles comportant un substrat sous forme de papier absorbant, de sphaigne (pour les animaux sujets à la déshydratation), de papier journal, et dans tous les cas d’une gamelle d’eau. Pour certaines espèces farouches, l’ajout d’une cache peut être important.

Les boîtes seront installées dans une armoire ouverte dans la salle aux serpents qui permettra d’éviter les variations importantes de température et les courants d’air. Cette armoire sera elle-même chauffée à l’aide d’un câble chauffant permettant d’élever la température sur la moitié de la surface des boîtes. L’éclairage sera uniquement naturel.

L’entretien et les soins aux animaux

 L’entretien

La qualité de l’entretien est primordiale car lorsque ce n’est pas le cas, les microorganismes pathogènes peuvent prospérer. Ce développement est d’autant plus important que les conditions de température et d’hygrométrie sont des plus adéquates.

Les terrariums sont vérifiés une fois par jour au minimum et des opérations basiques sont réalisées.

En fin de semaine un nettoyage complet des installations est réalisé, le nourrissage des animaux effectué et des observations et vérifications de l’état de santé sont enregistrées.

Trimestriellement, une désinfection complète des installations est réalisée.

 La désinfection des terrariums est réalisée à l’eau de javel et à l’eau froide en laissant agir 5 minutes puis on procède au rinçage et on sèche l’ensemble.

Pour l’ensemble de ces opérations, afin d’éviter des contaminations croisées et d’éventuelles zoonoses, le nettoyages est effectué avec du matériel dédié à ces opérations, l’intervenant porte des gants latex à usage unique et tous les déchets sont jetés dans une poubelle spécifique. A chaque changement d’animal, les gants sont renouvelés.

Pour éviter tout problème, il est interdit de boire, de fumer ou de manger pendant les opérations de nettoyage. Avant et après ces opérations, il est impératif de se laver les mains avec un savon bactéricide – fongicide.

 

Présentation des Installations
Boîte de transport des animaux


Boîte de transport

Le transport de nos animaux par la route est une étape problématique. Nous ne sommes pas à l’abri d'un accident de voiture et dans ce cas quid de nos animaux.

Pour garantir la sécurité des tiers, celle de nos animaux et leur confort, nous avons fabriqué des boîtes spécifiques

Ces boîtes en bois de forme rectangulaire comportent un coffrage interne en isolant une zone de stockage pour trois bouteilles plastiques (pour un remplissage avec de l’eau chaude), des trous sur le coté et une fermeture avec cadenas. Elles peuvent également accueillir des chaufferettes pour les trajets plus longs ou à des températures plus froides.