Fiches d'élevage
Python regius

Nom vernaculaire Famille Genre Espèces
Python royal Boïdés Python regius
 
Régime Reproduction Temp. moyenne Chute nocturne Hygromètrie
Rongeurs Ovipare 30°C 6°C 60%
Un des classiques de la terrariophilie.

Description et biologie

Le python royal est un des plus petits pythons qui habitent le continent Africain. Sa taille moyenne est de 1.2 à 1.5m. Il a un corps trapu et sa queue est relativement courte. La tête, de couleur marron très foncée à noir, est bien distincte du cou et une rangée de fossettes labiales (thermo réceptrices) est visible de part et d'autre de la mandibule. La couleur de base va du jaune doré au marron foncé pour ce qui est des taches parfois bordées de blanc qui le recouvrent. La couleur de fond va du marron foncé au noir. Les écailles ventrales sont de couleur blanche à grisâtre. Le python royal appelé aussi python boule, doit ce deuxième nom  commun au fait que dérangé ou stressé, il se roule en une boule compacte au centre de laquelle il place sa tête.

S'il est un serpent au comportement radicalement différent quand il est importé et quand il est né en captivité, c'est le python royal.

 

Répartition et biotope

Afrique de l'ouest et centrale jusqu'au nord de l'Ouganda. Prairies, savanes, plaines partiellement boisées, forêts tropicales sèches.

 

Terrarium et maintenance

Du fait de sa petite taille adulte, de son comportement timide et sédentaire, le Python royal ne requiert pas de terrarium particulièrement grand. Des dimensions de 120 x 60 x 65 cm sont tout à fait correctes pour un couple ou un trio d'adultes.

Un gradient thermique de 25 à 35°C au point le plus chaud sera confortable alors que des températures de 22 / 25°C la nuit seront préférables.

Même si l'on installe de nombreuses caches à des températures très différentes, les animaux se rassemblent le plus souvent dans une seule et même cachette.

Si dans la nature le Python royal se baigne rarement, il n'en est pas de même en captivité. Une bassine d'eau suffisamment grande pour qu'il puisse s'immerger est indispensable.

Les Pythons royaux nés en captivité, au contraire des individus prélevés dans la nature, sont indemnes de parasites, se nourrissent très bien seuls, grandissent rapidement et font de bons reproducteurs. Il faut faire très attention aux intitulés NC (né en captivité) que l'on peut retrouver en animalerie ou lors des bourses. Certains animaux NC sont en fait des pythons issus de Ranching ou de Farming. Au niveau de la santé de l'animal, de l'aptitude à bien se nourrir et de sa capacité à se reproduire la différence entre du NC et d'autres provenances, c'est le jour et la nuit.

 

Reproduction

La reproduction d'animaux NC n'est pas une difficulté. La maturité sexuelle est atteinte vers 4 ans. Nous séparons les mâles des femelles au début de la période de repos de deux mois (décembre - janvier) puis nous remettons l'ensemble des reproducteurs ensembles dès le 15 janvier (2.3.0 Python regius). Un de nos deux mâles est le dominant et s'accouple avec toutes les femelles. Les accouplements sont nocturnes le plus souvent. Les femelles ont ensuite une période d'ovulation très remarquable par le grossissement de 2/3 arrières du corps. Une vingtaine de jours après cette ovulation, les femelles muent. 28 jours après cette ponte la ponte intervient. La femelle reste souvent lovée autour de ses oeufs. Ceux-ci sont récupérés et mis en incubateur à 30-32°C pendant 60 jours

Les petits se nourrissent sans difficultés après leur première mue.